BLOGUE

Je cherche

Dec 5

La générosité pendant les fêtes

Tinkle. Tinkle. Tinkle. Did you hear that? That is the sound of an angel getting his wings.

Untitled design (1)(Grelot. Grelot. Grelot. Avez-vous entendu cela? C’est le son d’un ange qui reçoit ses ailes.)

Si vous ne connaissez pas cette référence, vous devez regarder le film « La vie est belle » pendant les fêtes. C’est un classique film de Noël que vous pouvez être sur de trouver à la télévision au moins une ou deux fois dans les semaines à venir.

En fait, avez-vous remarqué que le nombre de films « pour se sentir heureux » a déjà commencé à augmenter? Nous sommes officiellement dans le lancement de la saison des Fêtes: les films sirupeux mais adorables vont envahir les écrans et tout le monde va faire un petit effort supplémentaire pour être un peu plus gentil et plus généreux.

Tout cet amour et cette gentillesse font des Fêtes le moment idéal pour rappeler à vos petits anges l’importance de la générosité.

Quest la générosité, demandez-vous? Je veux dire, vous savez ce que c’est … être généreux … mais vous n’y avez jamais vraiment pensé, n’est-ce-pas? Alors que Google nous dit que « la générosité est la qualité d’être gentil et généreux », Wikipédia clarifie qu’elle « signifie aider les autres en leur donnant quelque chose (ou en faisant quelque chose) d’exceptionnellement précieux, sans hésiter. »

Vous vous demandez peut-être comment aider vos enfants à être généreux envers les autres, quand ils sont généralement surtout généreux dans le nombre de messages qu’ils vous envoient avec des liens vers les cadeaux précis qu’ils souhaitent recevoir durant cette saison des Fêtes. Mais c’est possible!

Les bases pour enseigner cette valeur à vos enfants est la même que pour la plupart des choses que vous leur enseignez: montrez l’exemple, commencez par de petites choses et développez, donnez-leur des choix et soyez patient!

Et la bonne nouvelle pendant les Fêtes, c’est qu’il y a déjà beaucoup de choses qui se passent dans votre communauté qui peuvent offrir des occasions d’apprentissage telles que les collectes de nourriture et de jouets. Je me souviens des collectes de cadeaux des arbres des anges quand j’étais enfant. Vous choisissiez une famille entière (avec leurs noms et âges notés sur une décoration d’ange sur l’arbre) et achetiez des cadeaux pour eux. Mes amis et moi avons même continué jusqu’à notre adolescence. Le bénévolat à une soupe populaire ou dans les coulisses d’un centre de tri de jouets tri est également une bonne idée.

Et n’oubliez pas les membres de votre famille les plus âgés, les amis seniors de la famille et les voisins âgés. Une amie me répète toujours le célèbre dicton:

- Quand vous êtes jeune, vous avez de l’énergie et du temps mais pas d’argent.

- Lorsque vous êtes au milieu de votre vie, vous avez de l’énergie et de l’argent, mais pas de temps.

- Lorsque vous êtes vieux, vous avez du temps et de l’argent, mais pas d’énergie.

La façon dont vous pouvez être plus généreux cette saison de vacances est en donnant votre temps et votre énergie à une personne âgée. Quelques idées pour vous aider à vous lancer:

- Préparez un gâteau ou d’autres friandises de Noël (il suffit de faire attention aux restrictions alimentaires qu’ils peuvent avoir).

- Allez chez eux et chantez des chants de Noël.

- Emmenez-les à un concert pour écouter des chants de Noël.

- Organisez-vous pour les emmener à l’église à Noël.

- Jouez aux cartes avec eux ou faites un puzzle.

- Emmenez-les magasiner pour les aider à acheter des cadeaux pour leurs petits-enfants.

- Aidez-les à emballer leurs cadeaux de Noël.

- Écrivez les adresses de leurs cartes de Noël pour eux.

Tout cela semble merveilleux! Et si vous aviez tout le temps et tout l’argent du monde, c’est ce que vous feriez. Mais la vie est bien remplie. Vous êtes stressée. Urghh … trop de choses à faire!

Si c’est ce que vous ressentez, rappelez-vous que les études montrent qu’être généreux peut verser des dividendes à votre santé physique et mentale. Vous connecter avec les gens par votre générosité vous fera vous sentir connecté et améliorera votre niveau global de bonheur.

Et si vous vous sentez toujours un peu dépassée, il est peut-être temps d’être généreuse avec vous-même et de trouver de l’aide pour votre maison! SOSgarde.ca est un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.

 

Nov 21

Trouver l’équilibre quand plusieurs générations vivent sous un même toit

Au Canada, le nombre de foyers multigénérationnels est en hausse: plus de 360 000 ménages, soit 2,7% de tous les Trouver l’équilibre quand plusieurs générations vivent sous un même toitménages privés, ont choisi la cohabitation entre trois générations et plus d’une même famille. En effet, compte tenu du vieillissement de la population et de l’augmentation de l’espérance de vie, les générations se côtoient de plus en plus longtemps et la notion de foyer s’en trouve redéfinie. Le foyer étant le cœur de la famille, tout le monde trouve son compte a avoir un foyer plus large où chacun peut tirer des bénéfices et participer à la vie de la famille, être receveur et fournisseur de soins.

Bien sur, la liste des bénéfices est longue, comme:

  • Avantages financiers quand les charges et le loyer ou les frais d’entretien sont partagés
  • Bénéfices affectifs d’être plus proche des autres générations et de ne jamais se sentir isolé
  • Passer du temps avec les petits-enfants peut redonner plus de gout à la vie aux grands-parents
  • Les enfants bénéficient de davantage de modèles d’adultes
  • L’entraide familiale devient naturelle et quotidienne

Cependant attention au risque que la génération sandwich, celle coincée entre les besoins des enfants grandissants et des parents vieillissants, soit près de la moitié des Canadiens âgés de 45 à 65 ans, ne se laisse déborder et par ricochet n’en demande trop à leur nounou ou gardienne d’enfant qui se retrouverait facilement à aussi jouer le rôle d’aide aux seniors. Nous avons donc réuni quelques conseils pour vous aider à naviguer cet écueil et vous assurer que tous les membres de votre foyer multigénérationnel s’épanouissent sans que votre nounou ne vous donne sa démission.

1. Fixez des règles dès le début. Rappelez-vous pourquoi cet arrangement est en place, et établissez des règles afin que les objectifs de la cohabitation soient atteints pour la satisfaction de tous. N’hésitez pas à inclure les enfants plus âgés dans la discussion.

2. Soyez respectueux et respectez l’intimité de chacun. Si possible, aménagez la maison ou l’appartement de telle sorte que chacun puisse bénéficier de son intimité. En fait de plus en plus de constructeurs et architectes développent des plans de logements conçus pour la vie multigénérationnelle. Cependant avec de la bonne volonté et du respect, il est possible d’aménager n’importe quel logement de sorte à accorder de l’intimité à chacun comme par exemple de réserver le salon à une personne à tel moment chaque jour ou de prévoir des horaires pour l’utilisation de la salle de bain.

3. Divisez les responsabilités, les tâches et les frais … et communiquez cette répartition des tâches et responsabilités à votre nounou afin que son rôle et les attentes de tous soient clairement définis. Si un parent âgé a besoin de soins, qui s’en occupera? Si les enfants ont besoin d’aide pour leurs devoirs, vers qui devraient-ils se tourner principalement?

4. Organisez régulièrement des évènements familiaux pour vous assurer que vous ne tombez pas dans la cohabitation mais que des liens de plus en plus proches se tissent entre tous les membres de la famille.

5. COMMUNIQUEZ. Comme avec tout ce qui touche la vie de famille, c’est la clé de la réussite. Ne laissez pas les choses se compliquer et les frustrations monter. Selon le style de votre famille, considérez organiser des réunions régulières pour parler de ce qui fonctionne et de ce qui peut être amélioré ou réunissez vous lorsque l’un des membres de la famille en exprime le besoin.

Avec un peu de respect, d’attention et beaucoup d’amour, vous pourrez profiter de la richesse d’une vie de famille multigénérationnelle et les petits sacrifices nécessaires seront largement compensés par le bonheur d’avoir un foyer épanoui et une nounou qui trouve ses marques!

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est à la recherche d’une nounou, consultez les candidats qualifiés dans votre région sur SOSgarde.ca — un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.

 

Nov 7

Jour du Souvenir

Il y a certains jours fériés ou événements qui rythment l’année plus que d’autres. Le Jour du Souvenir, traditionnellement symbolisé par le coquelicot, est certainement l’un de ces événements.

La campagne des coquelicots a toujours été pour moi un signal que l’été était fini depuis longtemps, que nous étions complètement en automne et que l’hiver et les vacances de Noël étaient tous proches. C’étaient (et c’est encore!) les jours et les semaines menant au Jour du souvenir qui faisaient naitre ce sentiment alors que vous commenciez à remarquer les coquelicots apparaissant sur les vêtements des gens.

Vous connaissez probablement l’histoire du Jour du Souvenir, mais c’est toujours une bonne idée de rafraichir la mémoire de nos vieux cerveaux! C’est un jour de commémoration observé dans les pays du Commonwealth britannique afin de se souvenir de tous ceux qui sont morts en exerçant leurs fonctions et ceux affectés par la guerre. Il a été observé depuis la fin de la Première Guerre mondiale et se tient le jour de l’Armistice, le jour où le traité mettant fin à la Première Guerre mondiale a été signé.

Tandis que la tradition d’honorer ceux perdus a été mise en place par le roi George V, c’était un poème écrit par un docteur canadien pour les funérailles de son ami qui a péri pendant la première guerre mondiale qui a introduit le symbole des coquelicots. Le poème, « In Flanders Fields » (Au champ d’honneur), fait référence aux coquelicots qui ont poussé sur les tombes des soldats tombés.

Vous vous demandez peut-être comment parler aux enfants du Jour du Souvenir et de la guerre. Aborder ces sujets Copy of Remembrance Daydifficiles peut être délicat, surtout car ils sont, espérons-le, très éloignés des expériences de vos enfants. Essayez de faire le lien avec des choses que vos enfants peuvent comprendre comme la séparation et / ou la perte d’êtres chers. Les grands-parents peuvent aider car ils peuvent parler de leurs expériences personnelles ou souvenirs. Mais n’oubliez pas de faire en sorte que votre enfant se sente lui-même en sécurité lorsque vous parlez de ce type de sujet.

Équilibrez les aspects les plus difficiles d’une discussion sur le Jour du Souvenir avec une discussion sur tous les événements et activités planifiés. Parlez des événements qui se dérouleront à Québec, par exemple, ainsi que des événements prévus dans votre ville natale. Allez en ligne et montrez à vos enfants des photos de milliers de coquelicots à la Tour de Londres en 2014 pour l’anniversaire du début de la participation britannique à la Première Guerre mondiale.

Il y a aussi de nombreuses activités que vous, ou votre nounou ou gardienne d’enfant, pouvez faire avec vos enfants pour le Jour du Souvenir. Il y a des livres d’activités en ligne que vous pouvez télécharger et beaucoup d’autres ressources. Il y a des jeux de lettres, des puzzles et des images à colorier.

Il y a différentes opinions sur quand commencer à porter un coquelicot, le jour après Halloween, au début de la semaine menant au Jour du Souvenir et même plus tôt! D’après le site des Anciens Combattants Canadiens, les coquelicots peuvent être arborés dès le début de la campagne du coquelicot, qui tombe cette année le 30 octobre.

Si vous n’avez pas de coquelicots pour votre famille, c’est une autre activité que vous, votre nounou ou votre gardienne d’enfant, pouvez faire avec les enfants. Il suffit de sortir le papier crépon rouge et noir, les ciseaux et la colle et de se mettre au travail!

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est à la recherche d’une nounou, consultez les candidats qualifiés dans votre région sur www.sosgarde.ca. SOSgarde.ca est un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.

 

Oct 17

Costumes pour l’Halloween faits maison: bonne idée ou malédiction?

Un de mes moments préférés de l’automne est l’Halloween. J’ai de bons souvenirs de vider mon sac de bonbons sur le plancher du salon et de les trier, puis bien sûr, de négocier les échanges avec ma sœur.

Même à l’âge adulte, j’ai beaucoup de bons souvenirs de l’Halloween. Je me souviens de la première nuit de l’Hallowe’en dans ma première maison. J’avais organisé un repas et toutes les  conversations se sont arrêtées quant nous avons commencé à entendre le bruit des enfants qui couraient dans les feuilles mortes (Swish, swish, swish) pour venir frapper à la porte.

cosutmes d'halloweenLes cris enthousiastes de «des bonbons ou un mauvais sort» de fantômes et lutins ont mis des sourires sur le visage de tout le monde et nous avons pris notre tour à la porte avec le même enthousiasme pour distribuer les bonbons qui attendaient dans un grand bol en forme de citrouille.

Comme les heures avançaient et le flot de créatures de l’halloween ralentissait, la conversation du groupe a repris et beaucoup autour de la table ont admis qu’ils étaient heureux que les costumes n’aient pas été requis pour ma soirée. Les histoires de costumes faits maison à la dernière minute ont commencé à couler comme le sang dans un mauvais film d’horreur.

Les déguisements d’Halloween faits maison sont parfois le fruit d’une imagination créatrice et d’ambition personnelle. Plus souvent cependant, ils sont le produit d’un manque de planification ou d’un désir d’économiser de l’argent.

CTV a publié quelques statistiques intéressantes juste avant l’Halloween l’an dernier: « Environ 50 pour cent de toutes les recherches pour les costumes et les décorations d’Halloween sont généralement faites dans les cinq jours de l’événement, selon les chiffres de Google Canada. » Et « les recherches sur le maquillage ont augmenté d’environ 30 pour cent au cours des dernières années. » 

Alors … le compte à rebours a commencé! Halloween est dans deux minutes et il est temps de préparer les costumes! Et la grande question est toujours: en quoi se déguiser!

De nombreux organes de presse et de vendeurs de costumes parlent d’un changement dans le premier choix cette année. La «princesse» a été sortie de sa tour et remplacée par les super-héros. Quel manque de chevalerie! Fortune Magazine a rapporté la liste des dix costumes d’Halloween pour enfant cette année, selon un sondage réalisé par la National Retail Federation:

  1. Super héro (ou super méchant)
  2. Princesse (qui a perdu la première place, mais de peu!)
  3. Animal (chat, chien, lion, singe, etc.)
  4. Personnage de Batman
  5. Personnage de Star Wars
  6. Égalité: Sorcière ET Super héro de DC (hors Batman)
  7. Personnage de La reine des neiges (Anna, Elsa, Olaf)
  8. Super héro de Marvel (hors Spiderman)
  9. Zombie
  10. Spiderman

La meilleure nouvelle à propos de cette liste? Si vous êtes en retard et que les magasins de costumes sont vides, vous pouvez en fabriquer quelques-uns vous-même sans conséquences désastreuses. Si aucun de ces costumes ne frappe votre imagination ou celle de votre enfant, cherchez des idées en ligne. Il existe de nombreux articles et de sites avec des idées très intéressantes et amusantes voire très canadiennes.

Quelques costumes que nous avons particulièrement aimés:

- Pour les adultes: French kiss (maquillage du visage style Kiss, maillot rayé, béret et une baguette!)

- Pour maman et bébé: vendeur de popcorn (maman est la vendeuse et … bébé (avec un peu d’aide) est le pop-corn!

- Pour les enfants: chauve-souris (en utilisant un parapluie cassé noir!)

- Pour toute la famille, sans oublier votre nounou si elle veut se joindre à la fête: Scooby Doo et sa bande

Et enfin, quelques recommandations pour rendre la fabrication du costume aussi indolore que possible:

- Fixez une date limite pour la prise de décision sur le costume. Demandez de l’aide à votre nounou ou gardienne d’enfant. Elles passent beaucoup de temps à parler avec vos enfants et peuvent être d’une grande aide pour aider vos enfants à arriver à la décision finale.

- Allez au magasins à un dollar et / ou magasin d’artisanat le plus tôt possible. Non seulement voulez-vous trouver les fournitures dont vous avez besoin, mais vous réaliserez probablement que vous avez à y retourner. Cela est beaucoup moins ennuyeux quand vous vous avez du temps (par exemple pas à deux heures du matin la veille de l’Halloween!)

- Essayez le maquillage une ou deux fois à l’avance de l’Halloween. La pratique rend les petits lutins parfait et heureux!

Et n’oubliez pas de préparer votre bol de bonbons avant que les magasins soient dévalisés de toutes les bonnes choses. Le Journal de Montréal a rapporté que les tablettes de chocolat, les Rockets et le réglisse étaient le trio gagnant en 2015. Pas de mauvais sorts, que des bonbons! Joyeux Halloween!

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est à la recherche d’une nounou, consultez les candidats qualifiés dans votre région sur www.SOSgarde.ca. SOSgarde.ca est un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.

Oct 3

Trois façons de changer la vie de vos enfants avec le bénévolat

bénévolatComment apprendre à ses enfants des valeurs fondamentales comme la compassion, l’empathie, la tolérance, le partage, le travail d’équipe ou le sens des responsabilités? La réponse est simple: en les impliquant dans des actions bénévoles. Les avantages sont énormes psychiquement pour en faire des adultes équilibrés, sensibles et responsables qui s’impliquent dans leur communauté. Et c’est aussi un excellent moyen de créer d’inoubliables souvenirs et de passer du temps en famille.  Je me souviens encore des visites à la maison de retraite de ma grand-mère et de la joie qui régnait lorsque des bénévoles amenaient des animaux pour des après-midi de câlins!

C’est aussi un excellent moyen de les accompagner pour sortir de leur cocon, apprécier ce qu’ils ont et le bonheur de créer du bonheur autour d’eux avec de petits gestes.

En montrant l’exemple, en rendant le bénévolat amusant et en l’intégrant à votre calendrier familial, vous aiderez vos enfants à grandir et à se responsabiliser tout en s’épanouissant.

  • Choisissez une activité qui convient à vos enfants

Le meilleur moyen de s’informer sur les opportunités de bénévolat près de chez vous est de consulter la toile où des sites comme la Fédération des centres d’action bénévole du Québec ou le Centre d’action bénévole de Québec  vous orienteront. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès des paroisses et associations de votre quartier ou de l’école de vos enfants.

Pour bien démarrer, il suffit ensuite de choisir une activité qui convient aux goûts de vos enfants et sera donc amusante pour eux. Assurez-vous au départ que les activités ne durent pas trop longtemps afin de ne pas les décourager.

Votre enfant aime-t-il les animaux? Pourquoi ne pas aller ensemble promener les chiens d’un refuge ou donner un peu de tendresse à des animaux abandonnés. Votre bout’chou est une écologiste dans l’âme qui aime la nature sous toutes ses formes? Inscrivez-vous en famille à une action de nettoyage d’un parc ou d’une rivière. Votre tête blonde adore jouer aux cartes? Pourquoi ne passer un peu de temps dans une maison de retraite à jouer avec des personnes âgées qui apprécieront aussi de pouvoir raconter des histoires. En fait, il y a même des parents qui emmènent leurs enfants visiter des maisons de retraite dès leur plus jeune âge afin de donner l’opportunité à des séniors de passer un peu de temps avec des tout-petits. Cela permet aussi aux jeunes enfants d’apprécier tous les âges de la vie.  

  • Créez votre propre activité bénévole

Que faire si vous ne trouvez pas d’opportunité qui convienne à votre famille près de chez vous? N’ayez crainte, il suffit de créer vos propres actions bénévoles! Voici quelques idées pour vous lancer:

  • Si vous avez des voisins un peu âgés, proposez que vos enfants les aide à promener leur chien ou à ramasser les feuilles mortes dans le jardin
  • Montez un stand de limonade ou de vente de gâteau pour récolter des fonds que vous offrirez ensuite à l’association de votre choix
  • Proposez à vos enfants de créer et vendre des cartes de vœux pour récolter des fonds
  • Rassemblez votre famille et vos amis, et les familles des amis de vos enfants et organisez des journées de nettoyage du quartier

Organiser votre propre activité montrera aussi à vos enfants comment avec un peu de bon vouloir, une idée peut devenir réalité et faire une différence dans la vie de la communauté.

Le volontourisme consiste à organiser ses vacances autour d’une mission bénévole, souvent humanitaire et à l’étranger. Bien  que de nombreuses dérives mercantiles soient à déplorer, l’idée n’en demeure pas moins intéressante si vous analysez bien les activités proposées.  Bien sur il ne s’agit pas d’emmener des enfants à l’étranger pour des activités physiques difficiles, mais il existe des opportunités bénévoles qui conviennent parfaitement à des familles comme la rénovation de monuments historiques tombés en ruine ou même des sites de fouilles archéologiques pour les jeunes Indiana Jones.

Quelle que soit l’activité que vous choisissez (ou créez), non seulement vous aiderez vos enfants à devenir des adultes solidaires et membres actifs de leur communauté, mais selon une étude de 2011, le bénévolat leur apportera santé, bonheur et longévité.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est à la recherche d’une nounou, consultez les candidats qualifiés dans votre région sur www.SOSgarde.ca. SOSgarde.ca est un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.

Sep 26

Trois approches pour éviter la guerre des devoirs

Le meilleur moyen d’éviter une guerre étant d’en supprimer la cause,  la clé pour éviter le cauchemar des devoirs estUntitled design de les rendre indolores et amusants.  Et en tant que parent, il y a de nombreuses choses que vous pouvez faire pour aider votre enfant à les aborder sereinement. Étudier à la maison contribue largement à la réussite scolaire qui elle-même influence la satisfaction de soi et la confiance en soi.  Bien sur, plus l’enfant est petit, plus le regard des parents est fondamental car le bout de chou n’a pas les yeux fixés sur les enjeux de carrière professionnelle mais souhaite faire plaisir à ses parents. C’est donc à vous de promouvoir le goût de l’apprentissage et d’aider l’enfant à en intégrer la routine. Tout d’abord en aidant votre enfant à s’organiser efficacement, en montrant l’exemple, puis surtout en l’accompagnant.  Attention, je ne dis pas en l’aidant mais bien en l’accompagnant!

1. Aidez votre enfant à s’organiser

La dernière chose dont votre chère tête blonde aura envie en rentrant de l’école est de commencer à faire ses devoirs. L’idéal pour qu’il puisse travailler efficacement et se concentrer est de le laisser se détendre, voire se défouler, et vous raconter sa journée en grignotant un en-cas nutritif.  Instaurez une heure fixe à laquelle il est temps de commencer les devoirs. Cela deviendra rapidement une habitude de simplement commencer à étudier.

Organisez un endroit dédié et au calme où votre enfant pourra se concentrer et être à l’abri des distractions. Pas de télé ou de téléphone! Prévoyez un bureau ou son équivalent pour qu’il soit confortable et ne s’endorme pas allongé sur on lit. Si possible, assurez-vous qu’il a toutes ses fournitures scolaires en double de ce qu’il a à l’école.

Passez en revue avec lui la liste des devoirs à faire et aidez-le à prioriser les choses, en commençant par les activités qui demandent le plus d’efforts tandis que son énergie est au maximum. Veillez aussi à étaler les « gros » projets pour éviter la panique du vendredi soir.  Petit à petit, laissez-le proposer comment il compte aborder ses devoirs et n’hésitez pas à le féliciter abondamment au fur et à mesure qu’il intègre cette priorisation.

Venez le voir toutes les 20 minutes pour vous assurer qu’il progresse et l’encourager à faire une pause. Faites des étirements ensemble ou un peu de yoga pour faire circuler le sang et le détendre, et offrez lui une friandise à sucer. La bouche étant pleine de terminaisons nerveuses, cela aidera son cerveau à rester actif.

2. Montrez l’exemple

Les enfants observant et imitant souvent les adultes, et surtout leurs parents, vous pouvez jouer un rôle fondamental d’exemple et prenant la simple habitude de vous poser et de faire vos « devoirs » ou de lire au moment où votre enfant s‘attelle aux siens.

Tout d’abord cela contribuera au calme dans la maison, mais cela lui montrera aussi que c’est une activité de grand de se poser et de faire ses devoirs.  Et avouons-le, ce serait une bonne habitude à prendre que de faire ses comptes, vérifier ses relevés de banque ou mettre à jour sa liste de course régulièrement! Et pourquoi pas, s’attaquer à cette pile de livres que vous vous promettez de lire depuis longtemps.  Vous pourriez-même mettre ce temps à profit pour terminer vos projets comme d’apprendre une langue étrangère!

3. Accompagnez-le

Bien sur, il ne suffit pas de créer un environnement propice et de montrer l’exemple. Assurez-vous d’accompagner votre enfant comme il en a besoin. Chaque enfant est différent et leurs besoins évoluent dans le temps. Commencez en vous assurant que tous les devoirs bien faits et faites réciter les leçons. N’hésitez pas à poser des questions style jeu télévisé pour vous assurer que tout est bien compris. Utilisez des accessoires amusants comme des lettres en nouilles ou en céréales pour tester l’orthographe ou dictez la composition du souper par exemple. Félicitez souvent et beaucoup les choses positives.  Vous pourriez même mettre en place un système d’étoiles et de tableau d’honneur avec comme récompense à la clé de choisir le dessert du souper du dimanche ou quel film vous irez voir.

Si vous êtes fière de votre enfant, il sera fière de lui et c’est une sensation agréable qu’il voudra reproduire en faisant ses devoirs avec intérêt. Réussir à l’école en sera facilité et les bonnes habitudes de réussite scolaire étant souvent liées à celles de la réussite professionnelle, vous contribuez donc à inculquer des leçons de vie à votre enfant, tout en évitant la guerre des devoirs au quotidien!

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est à la recherche d’une nounou, consultez les candidats qualifiés dans votre région sur www.sosgarde.ca. SOSgarde.ca est un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.

Sep 12

Boîtes à lunch pour l’école: préparées par les enfants!

Les derniers jours de l’été sont passés et il est temps pour vous de travailler avec votre famille pour remettre en place les routines de l’année scolaire. Envisagez d’introduire quelque chose de nouveau cet automne. Les boîtes à lunch pour l’école préparées par les enfants.

Oui, vous avez bien lu. Considérez le calcul de base à l’aide de la formule repas pour l’école:

J (nombre de jours d’école par an ~ 180) x E (nombre d’enfants) = B (comme dans beaucoup!)

Il y a tellement de raisons de laisser vos enfants préparer leurs propres repas. Qui peut mieux évaluer leur faim et quelles collations sont susceptibles d’être mangées? Quelles meilleures leçons en autonomie et, si vous préparez les repas la veille, sur les avantages de la planification? Mais la meilleure raison, si je suis honnête, a été bien formulée sur le site PopSugar: «Après tout, de tous les exercices ingrats et souvent improductifs auxquels les parents se Untitled designsoumettent pendant l’année scolaire, préparer les repas remporte le pompon. »

Mais tout d’abord, vous devez reconnaître que le processus peut prendre du temps à mettre en place, mais les bénéfices valent bien l’investissement. Et je recommande de le faire le soir précédent car les matins sont déjà occupés: il n’y a aucune raison d’ajouter au stress.

Si vous avez fait le saut mental (je sais, je sais … il faut vous donner du mal!), commencez par le commencement et laissez votre enfant choisir la boîte à lunch ou sac-repas ou quoi que soit le contenant! Laissez-les choisir comment ils emporteront leur repas tous les jours pour l’année prochaine.

Et donnez-leur toutes les cartes pour réussir: planifiez à l’avance pour des repas équilibrés. Emmenez vos enfants faire les courses; créez leur propre espace de rangement accessible dans la cuisine; prévoyez quelques pauses dans les préparations comme un «déjeuner à l’école»; et rendez l’exercice amusant!

Trouvez le temps vers la fin de chaque semaine pour parler de ce qu’ils ont aimé et moins aimé dans leurs repas de la semaine, puis prévoyez leurs repas pour la semaine à venir. Vous savez ce qu’on dit : la planification est 80% de la réussite!

Lors de la planification, aidez-les à envisager d’élaborer des déjeuners bien équilibrés. Oui, ce serait bien si nous vivions dans un monde où les croustilles, les boissons sucrées et les barres chocolatées égalaient bonne santé, mais hélas … Vous aurez probablement vos propres points de vue sur ce qui constitue une alimentation bien équilibrée, mais les éléments de base devraient inclure: des protéines, des céréales, des produits laitiers et des fruits et légumes. N’oubliez de respecter les restrictions de votre école comme les noix, les arachides ou autres!

Armée de votre liste pour une semaine de repas bien équilibrés, il est temps de se diriger vers l’épicerie. Non seulement faut-il impliquer vos enfants dans le complet « cycle de vie » de la préparation des repas, mais l’épicerie est également un excellent endroit pour trouver de nouvelles idées. Et quand vous rentrez chez vous, laissez vos enfants déballer et ranger leurs ingrédients dans un espace dédié comme une étagère à son niveau dans le garde-manger. Cela rend les choses plus simples lorsque les préparations commencent.

Et comme avec toutes choses dans la vie, créez des pauses dans la routine pour se faire plaisir! C’est le meilleur moyen de faire durer les choses sur une longue période comme une année scolaire. Si l’école de vos enfants propose des repas, choisissez un jour où il ou elle achète plutôt que d’apporter. Je me souviens encore des jeudis Taco avec émotion! Et envisagez d’ajouter de l’amusement comme avec des «mercredis fous » où les règles sont relâchées sur ce qui peut aller dans la boîte à lunch.

Félicitations! Vous obtenez votre première étoile d’or de l’année scolaire! Une chose à enlever de votre liste de choses à faire de maman (ou papa!) et une grande leçon de vie pour vos enfants.

À court terme, vous pouvez savourer le plaisir de voir des boîtes à lunch vides revenir chaque soir. [Bien que non scientifiquement prouvé, il a été suggéré que les sacs-repas préparés par les enfants sont plus susceptibles d’être consommés.] Et sur le long terme, vous pouvez vous sentir satisfaits que vos enfants indépendants et bien équilibrés sont libres de poursuivre leurs grands rêves et de prendre le temps de se faire plaisir, plutôt que se battre contre les règles de base d’organisation de la vie. Et pensez-y, tout cela simplement parce que vous les avez laissé préparer leurs propres repas.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est à la recherche d’une nounou, consultez les candidats qualifiés dans votre région sur www.sosgarde.ca. SOSgarde.ca est un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.

 

Aug 29

Cinq choses à faire dans le jardin pour intéresser les petits à la nature

La nature. Vous l’aimez et vous voulez que vos enfants l’aiment aussi. Et pourquoi pas! Selon des recherches référencées dans un article du Figaro, passer du temps dans la nature a d’énormes avantages, dont « une meilleure concentration, une meilleure mémorisation, l’amélioration de la fonction cognitive globale et le développement des habiletés sociales ». Qui ne veut pas cela pour leurs enfants?!

Alors, comment intéressez-vous vos petits à la nature? C’est vraiment simple: en leur offrant des expériences qui leurCinq choses à faire dans le jardin pour intéresser les petits à la nature donnent envie de les revivre encore et encore! Et pas besoin d’aller dans l’un de nos grands parcs nationaux, bien qu’ils soient merveilleux, ou d’organiser des vacances coûteuses pour le faire. Vous pouvez déclencher l’amour du plein air dans votre propre jardin! Voici cinq choses à faire dans le jardin pour intéresser les petits à la nature:

1. Camper dans le jardin: Le moyen le plus rapide et le moins cher pour initier vos enfants à l’amusement et l’émerveillement de la nature est de camper au fond du jardin. Que vous sortiez le grand jeu avec une tente, attachiez un hamac entre deux arbres ou étaliez des sacs de couchage sur le sol, camper au fond du jardin est facile et amusant pour tous. Et une fois que le soleil se couche et que vous êtes blottis dans vos sacs de couchage, le ciel nocturne vous offrira une aventure qui peut durer toute une vie: admirer les étoiles. L’idéal est une nuit de pleine lune quand il fait sombre dans votre environnement immédiat.

2. Jardin à papillons: Saviez-vous que l’on peut jardiner pour les papillons? Cela signifie simplement créer un environnement qui va les attirer. Impressionnant, non ? Il y a beaucoup de ressources en ligne qui peuvent vous aider à concevoir et planter votre propre jardin à papillons. Vous pouvez aussi commander un kit tout prêt! Puis admirer la transformation d’une chenille devenant papillon!

3. Jardins de fées: Rappelez-vous la magie de Clochette dans l’univers de Peter Pan de Neverland. Pourquoi ne pas apporter un peu de cette magie à votre jardin et dans la vie de votre petit. Il se dit que construire une maison de fée attirera les fées dans votre jardin. Que ce soit vrai ou non, la conception et la construction d’un jardin de fée fera certainement naitre un sentiment d’émerveillement.

4. Tipis de haricots: Ces tipis vous permettront de construire un support pour vos haricots grimpants et de créer une cachette fabuleuse les enfants pourront jouer tout l’été. Cependant, mettre en place un tipi pour haricots n’est pas un jeu d’enfants et demande une certaine habileté. Donc, assurez-vous de planifier à l’avance. Rappelez-vous que les enfants ont une durée d’attention assez courte et vous ne voulez pas les perdre pendant que vous perdez la bataille avec le tipi!

5. Chasse aux insectes: Lunettes, loupes, tubes pour insectes, livre sur les insectes …. voici quelques unes des choses dont vous munir pour votre première chasse au trésor! Comme pour la plupart des choses, vous pouvez élaborer votre kit vous-même avec des choses que vous avez dans la maison ou acheter un kit de chasse aux insectes tout prêt. Quelle que soit votre choix, vous voudrez probablement un livre sur les insectes pour vous aider à guider vos enfants dans votre chasse. Alternativement, vous pouvez trouver les insectes puis essayer de les identifier en ligne avec Google! Rappelez-vous d’enseigner à vos enfants de traiter tous les êtres vivants avec respect!

Ce ne sont que cinq idées pour guider vos débuts. Il y a probablement 500 façons d’intéresser les enfants à la nature, un cadeau merveilleux pour la vie. Alors, sortez dans le jardin! Créez des aventures pour vous et vos enfants! Et déclenchez un amour de la nature qui leur apportera du bonheur pour le reste de leur vie.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est à la recherche d’une nounou, consultez les candidats qualifiés dans votre région sur www.sosgarde.ca. SOSgarde.ca est un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.

 

Aug 15

Quelques règles que vous aimeriez voir TOUS les propriétaires de chiens suivre au parc canin…

parc caninLes parcs à chiens sont des petits bouts de paradis pour nos compagnons à quatre pattes. Enfin un endroit qui leur est dédié, où ils peuvent courir sans laisse et sociabiliser avec leurs congénères… s’ils le souhaitent. Et pour nous, quel plaisir de les voir se laisser aller à leur nature animale, courir, se rouler dans l’herbe (ou la neige ou la boue selon les saisons). Pourtant, comme dans tous les lieux publics, il y a quelques règles de base à suivre pour s’assurer que tout le monde (et son maitre) passe un bon moment et est en sécurité. Après tout, ces parcs sont un privilège et c’est à nous tous d’en faire des endroits respectables. Le Canada en compte de plus en plus, comme à Montréal par exemple, et c’est grâce à notre bon comportement que nous les verrons se multiplier.

Avant d’aller au parc

Bien sur, attendez que votre chiot ait un peu grandi et ait reçu un minimum d’éducation et de socialisation avant de l’amener dans un parc canin. Même s’il y a souvent des sections réservées aux jeunes chiens et au séniors, ce n’est pas aux autres chiens et à leurs maitres d’éduquer votre nouveau compagnon. En fait, il y a beaucoup d’associations et d’écoles pour chiens qui peuvent vous aider à donner de bonnes bases d’éducation à votre ami à fourrure.

N’amenez pas votre chien au parc canin s’il est malade ou si votre chienne est en chaleur. Pas la peine de contaminer tout le monde ou de créer plus d’excitation qu’il n’y en a déjà quand des chiens se rencontrent et jouent.

Évitez de nourrir votre animal juste avant d’aller au parc. Mieux vaut se dépenser avec le ventre léger pour éviter tout vomissement ou même un retournement d’estomac.

En arrivant au parc

Si c’est la première fois que vous emmenez Pitou dans un parc, allez-y à une heure creuse, afin qu’il puisse tranquillement se familiariser avec les lieux. Ne jetez pas un chien dans un endroit qu’il ne connait pas avec des chiens qu’il ne connait pas sans un minimum de préparation. Vous voulez qu’il soit détendu et prêt à s’amuser.

Lorsque vous arrivez, avant de franchir la porte, attendez que la meute d’accueil à fourrure qui se précipite pour inspecter les nouveaux arrivants se calme et se disperse avant de rentrer.

Si les autres chiens sont en liberté, n’oubliez pas de retirer sa laisse à votre chien. Rien de tel pour créer des problèmes que d’avoir un chien en liberté et l’autre au bout de laisse, incapable de s’enfuir si besoin est. Cela le rendra défensif voire agressif.

Dans le parc

Restez avec votre chien et soyez attentif, prêt à intervenir si votre chien pose un problème. Si un chien est attaqué, c’est « l’attaquant » qui doit être repris en main et potentiellement sorti du parc, pas la victime. Si votre chien n’est pas sociable, ce n’est pas un problème en soi, mais les parcs canins ne sont peut-être pas le lieu idéal pour qu’il s’épanouisse.

  • Soyez aussi attentif à son comportement avec les bipèdes. Personne n’apprécie qu’on lui saute dessus ou qu’on le renifle intensément, même si cela part d’un bon sentiment.
  • Ne restez pas assis quand d’autres chiens s’approchent. Cela rend facilement votre chien territorial et il peut vouloir protéger votre « place ». Circulez donc et gardez un œil attentif sur les nouvelles rencontres.
  • N’amenez pas de friandises ou de jouets. Tous les chiens n’aiment pas partager et même si votre chien est le plus doux des canidés, il n’y a pas de raison de tenter les autres.
  • Enfin, bien sur mais cela vaut la peine d’être souligné, ramassez les excréments de votre chien.

Si malheureusement vous n’avez pas le temps d’amener votre chien au parc autant que vous le souhaitez, pourquoi ne pas chercher un gardien d’animaux qui pourrait accompagner Pitou se détendre les pattes?

SOSgarde.ca est un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.

 

Aug 2

Films convenant aux enfants

Vous souvenez-vous de quelques-uns des films que vous regardé quand vous étiez enfant?

Je me souviens d’voir vu Les bleus lors de la première fête d’anniversaire à laquelle je suis allée quand j’avais neuf ans. NEUF! Les bleus a été classé R et comprenait des scènes de nudité, des références à la drogue et une certaine violence.

Les bleus, bien que 5ème film le plus populaire aux États-Unis et au Canada en 1981, n’était pas approprié pour un groupe de garçons et filles de neuf ans, à mon avis. C’était excitant de pouvoir le regarder (je suppose que mon côté rebelle a commencé à un âge précoce), mais je me souviens avoir été mal à l’aise et assez surprise que nous le visionnions. Je n’avais rien vu de tel avant!

Qu’est-ce que ces parents pensaient? Même si mes amis et moi avons regardé Purple Rain chez moi, entre filles de 13 ans, à une soirée pyjama d’anniversaire. Je ne me souviens pas vraiment du film, mais je peux imaginer que Prince n’hésitait pas à être explicite. Et mes parents étaient consciencieux et tombaient dans la catégorie «stricts»!

La plupart des parents tiennent à s’assurer que les films, les émissions de télévision et autres contenus que leurs enfants voient sont appropriés à leur âge. Pourquoi? Eh bien, essentiellement parce qu’alors que vos enfants se Films convenant aux enfantsdéveloppent, ils ont besoin d’avoir des expériences qu’ils peuvent comprendre et traiter avant d’être prêts à passer à des expériences plus avancées. Avancer trop vite pourrait avoir un impact négatif sur le développement d’un enfant. Aussi, et sans chercher à alimenter le débat, certaines études avancent qu’une exposition excessive à la violence et aux comportements à risque peut désensibiliser les enfants, conduisant à de mauvaises décisions de vie. Que ce soit vrai ou non, chaque parent doit décider ce qu’il considère être approprié pour ses enfants.

Mais qu’que devrait faire un parent quand il n’est pas certain?

D’abord, vous devez être bien informés sur les systèmes de notation des vidéos. Au Canada, les classements des films sont réalisés au niveau provincial par sept commissions et les recommandations de la CHV (Canadian Film and Home Video Industry ) résultent d’une moyenne effectuée à partir des classements prononcés par ces commissions. Comme au Québec, les films éducatifs ou sportifs sont exemptés de classement.

G Pour tout public.

PG Supervision parentale conseillée.

14A Pour des spectateurs âgés de 14 ans et plus ou accompagnés d’un adulte.

18A Pour des spectateurs âgés de 18 ans et plus ou accompagnés d’un adulte.

R Accès aux seules personnes âgées de 18 ans et plus.

Certaines provinces incluent une note supplémentaire: Adulte lorsque le contenu est sexuellement explicite, ou graphiquement et excessivement violent. La Nouvelle-Écosse passe de 18A à XXX et comprend une désignation « E » pour le contenu qui n’a pas été examiné, alors que le seul classement valide au Québec est celui de la Régie du cinéma.

Aux États-Unis, la Motion Picture Association of America fournit les classements qui sont assez semblables aux canadiens: G, PG, PG13, R, NC-17. Les émissions de télévision sont aussi classées, avec TV-14, par exemple, ce qui indique qu’une émission ne convient pas aux enfants de moins de 14. Gardez à l’esprit, cependant, qu’il existe différentes attitudes à travers le monde. Il y a plus de tolérance pour le contenu sexuel dans certains pays européens, par exemple.

En fin de compte, c’est à vous, en tant que parent, de décider ce que vos enfants peuvent regarder. Si vous voulez aller au-delà des systèmes de notation, ce qui est généralement une bonne idée, il y a des sites qui vous donnent des informations pour prendre une décision. IMDB, par exemple, a un guide pour parent. Mais eu bout du compte, c’est à vous de prendre une décision.

Si vous êtes à la recherche d’une nounou ou d’une gardienne d’enfant et NE voulez PAS une répétition du film Escapades d’un soir, vous êtes au bon endroit! SOSgarde.ca est un portail canadien conçu pour vous aider à trouver des aides à domicile près de chez vous, facilement et rapidement. L’aide dont votre famille a besoin est à un clic de souris.